Expo « Les tisserands de l’eau » de Olivier Boivinet | Vernissage Samedi 4 février 2017
Expo « Les tisserands de l’eau » de Olivier Boivinet | Vernissage Samedi 4 février 2017

du 4 au 28 février 2017

Olivier Boivinet présente
« Les tisserands de l’eau »

Olivier Boivinet, Né en 1959 à SAINT CLOUD (Haute Seine). Aquitain et Bordelais depuis 1979, pour mes études universitaires. Pratique les arts plastiques et de la musique depuis mon enfance. L’itinérance créative est ma motivation. Simultanément un itinéraire, comme un chemin tracé, choisi par avance et une errance induite par une recherche du hasard. J’ aime raconter des histoires, faire partager des états, des atmosphères en utilisant la technique de la gravure et plus particulièrement la collagraphie.

La collagraphie me permet d’aller plus loin dans ma créativité en explorant tout le travail du relief, de la couleur, et des matières associées aux différentes techniques d’impression. C’est un cheminement exploratoire qui m’amène à rechercher, à découvrir et à apprivoiser la plaque collagraphique, avec ce temps d’attente sur le rendu final, l’estampe, propice à la réflexion-création. Lors de la présentation de mon travail, ma volonté est de proposer un univers mêlant écriture, graphisme et environnement sonore afin de mieux partager mon intention artistique.

Les tisserands de l’eau, lors de la saison des récoltes odorantes, tissaient un paysage lacustre fait de rizières et de vergers le long du delta du fleuve UT. Mais lorsque venait le temps des pluies diluviennes et des grandes marées, la contrée disparaissait sous les eaux mélangées et commençait alors la transhumance du peuple du delta vers les cathédrales de bambou.  C’était la saison des âmes errantes. La lente montée des eaux. Année après année l’eau gagnait sur les terres du delta. Perpétuel recommencement, les digues ne tenaient que le temps de la saison des récoltes odorantes. Année après année, les grandes marées et les pluies diluviennes érodaient un peu plus les terres, laissant vergers et rizières engloutis à jamais dans les délaissés d’eaux mêlées. L’histoire qui s’en dégage est la lutte des hommes contre la montée des eaux, leur adaptation et la fragilité de leur vie face à l’éternel recommencement. Parce qu’ils vivent en ce lieu, ils ne peuvent que reconstruire ce qui a été détruit, en sachant que cela ne sera qu’éphémère. Cette création répond à ma volonté de raconter des histoires et ensuite de les partager en essayant de travailler sur les trois dimensions : texte, image et son en partant indifféremment  de l’une ou de l’autre. 


Vernissage

Samedi 4 février 2017
à partir de 19h30

Entrée libre et gratuite

***************************

Suivi de

Concert
Réchauffement Climatique
Samedi 4 février 2017 à 21h

 

Entrée libre
par beau temps concert en terrasse

*************************

 🙂 Participation au chapeau pour l’artiste  🙂 
*****************************

logo-cafe-asso2

*************************
Adhésion à Troubadours si conso

12€ la saison
2€ la soirée

Comment venir ?

Parking gratuit

0 comments

No comments yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *