Expo « DuEllement My » de My| Vernissage 5 mars 2016
Expo « DuEllement My » de My| Vernissage 5 mars 2016

du 5 au 28 mars 2016

My présente
« DuEllement My »

Vernissage samedi 5 mars 2016 à partir de 19h30
Dans le cadre de la journée « Regards de Femmes »
En savoir+

Rencontre encre et acrylique sur toile
Autodidacte, ce sont ses expériences de vie qui vont façonner sa personnalité artistique et lui permettre de réaliser ses premières créations en 2009. Au départ, quelques traits, ressemblant à une écriture automatique libératrice, jetés sur des carnets. Ils feront penser instantanément à une« calligraphie» abstraite, comme un langage primaire. Pendant deux ans environ, cette calligraphie jetée pêle-mêle sur des carnets reste à l’abri des regards.
En 2011, c’est une plus grande fluidité des traits qui caractérise son travail. L’envie de réalisation sur de grands formats apparait ainsi que le désir d’exposer ses créations. Les premières créations sont identiques à celles «des carnets» ; une calligraphie hésitante, primitive, intuitive. En 2012, les traits se délient, se lient et forment des ensembles faits de courbes, de sensualité, de rondeur, de générosité… la féminité explose enfin… Sa féminité ! Elle se découvre, elle se rencontre… Infémininement My est née !
En 2013, la dualité entre sa part de masculinité et sa part de féminité explose sur toiles. Le masculin s’impose en matières épaisses,peintures acryliques spatulées, jetées, écrasées. Forces vives et puissantes. Les dessins à l’encre aux traits fins, légers et épurés dévoilent une féminité, délicate, sensuelle Parfois l’acrylique domine, d’autres l’encre s’échappe, entre tango et valse danse son âme. Emergence d’une féminité inavouée, dualité intrinsèque qui se débat dans la couleur, la douleur et le sang pour donner naissance à un flot d’arabesques, de cambrures, de galbes, de rebondis. Cette gestuelle ressemble à une calligraphie abstraite.
Les matériaux et les outils se sont imposés comme une évidence. Le gracile pinceau chinois, pour son rapport à la calligraphie et pour son mouvement sur le support comme le délié d’une chevelure de femme. Cet outil permet la fluidité et la rondeur du trait.
L’encre quant à elle donne l’amplitude, la finesse et la sensualité du mouvement. Pour le support, elle a tout d’abord choisi le canson pour son grain permettant un rendu précis des traits. Mais sa volonté première étant de peindre sur toile, elle a essayé d’en affiner le grain et a donc enduit ses toiles au Gesso. Cet enduisage permet un rendu de trait intéressant pour l’encre tout en gardant une certaine irrégularité sur la toile qui apporte un sens supplémentaire à chaque création. La toile s’anime, elle vit. Le jeu de ses différents reliefs incite au toucher, à une perception plus sensuelle.
L’utilisation de la peinture acrylique est venue avec les créations sur toile. Sa part de masculinité est exprimée par un désir de matières plus épaisses, brutes, posées par des outils primaires (spatules, doigts…) Pour le choix des couleurs, elles ont également été des évidences. D’abord, noir et blanc pour les premières créations sur canson puis association avec le rouge et le gris pour celles sur toiles. Le blanc et le noir traduisent dans ses créations l’émergence de la féminité.
Les courbes sombres, noires représentent la féminité qui se révèle dans un contexte difficile. Le blanc apporte la force, la lumière, la vie qui accueille cette féminité. Mais le tête à tête de ces couleurs n’était qu’une étape dans ses créations, et deux autres couleurs se sont imposées elles aussi. Le rouge ambiguë joue sur les paradoxes et remue les sentiments, en complète contradiction. Le gris quant à lui a le mérite d’adoucir, d’apaiser ces teintes fortes, très contrastées. Ces couleurs apportent un sens profond à cette dualité intérieure.
Ce qui l’intéresse dans l’abstrait c’est cette liberté de lecture ; un libre investissement de la création par l’oeil et l’imaginaire. Ce combat intérieur a lieu sur toile et il est à chaque création différent. C’est son âme qui se débat, cette recherche d’équilibre des forces, fait de deux protagonistes qui doivent composer ensemble. Un regard posé sur la vie, invitation à se découvrir, à se reconnaître.
My propose l’expression de cette dualité à travers sa dernière exposition « DuEllement My ». Des créations intemporelles, abstraites mais d’une grande force intérieure.

http://www.infemininementmy.com/

M3-15-dimensions

0 comments

No comments yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *