Expo « Exode abstrait » de Romuald Vuillemin | Vernissage Samedi 6 octobre 2018
Expo « Exode abstrait » de Romuald Vuillemin | Vernissage Samedi 6 octobre 2018

du 6 au 31 octobre 2018

ROMUALD VUILLEMIN
artiste peintre
présente
« Exode abstrait « 

 

PRESENTATION
Fuir devant l’envahissement des écrans et le flot ininterrompu d’images fixes ou en mouvement qui noie notre regard à travers la fulgurance des connections.
Quitter l’ombre omniprésente de la figuration du réel.
Face à cette submersion, le geste décime la forme de la représentation. La matière se dilue jusqu’à disparition de toute figuration.
Le réel est une fiction qui se développe souvent contre et en dehors de la conscience. Tenter de définir un autre langage issu de la spontanéité et de l’imperceptible ouvrirait la voie à d’autres interprétations de notre vécu dans ce monde-là.
Sous la tension du geste, la peinture prend la forme de l’expression d’une idée abstraite. C’est l’imprévisible qui cherche à s’extérioriser en laissant place au ressenti des émotions et à leurs expressions.
Le langage s’exprime par une succession de couches où la lumière tente de s’extraire de la matière.

BIO

À cinq ans, je m’enferme dans le placard de la chambre à coucher pour échapper à la messe.

À dix ans, je grimpe sur le toit de l’internat pour lire en cachette.
À quinze ans, je me dissimule dans les couloirs d’un cinéma pour voir des films sans payer.

À vingt ans, j’achète un appareil photo pour me rapprocher des autres.
À vingt-cinq ans, j’endosse le costume de journaliste caméraman pour oser la rencontre.

À trente ans, je photographie la solitude dans un asile de jour.

À trente-cinq ans, je tourne un film documentaire et apprends à vivre avec des gens pour raconter leur histoire.

À quarante ans, je m’avance vers David. Il me serre dans ses bras. David est autiste. Je découvre que nous parlons le même langage. Je décide alors de réaliser un film avec lui.

Aujourd’hui, je continue à apprendre des autres afin de comprendre ce qui pousse si souvent les êtres humains à s’entredéchirer ou à s’ignorer. Ses réflexions m’ont conduit à me rendre régulièrement pendant 4 ans dans les territoires occupés palestiniens. Un film est né : Paroles sous occupation.

Mon travail est une tentative de tisser des liens entre les individus. Avec La mamaille, ce sont sur mes propres traces que j’avance à la rencontre de ceux qui peuplent le pays où je suis né.

En parallèle, je poursuis une activité de plasticien où l’idée de l’image serait une disparition progressive de la représentation. Le réel disparait au profit d’une représentation du ressenti. Un étalement des couleurs dans l’obscurcissement de notre monde.

Vernissage

Samedi 6 octobre 2018
à partir de 19h30

Entrée libre et gratuite

Suivi de

Projection du film
LA MAMAILLE
Réalisé par Romuald Vuillemin

Samedi 6 octobre 2018 à 21h

Entrée libre

 🙂 Participation au chapeau pour l’artiste  🙂 

Café associatif = Café pas comme les autres…

On y vient pour participer à la vie d’une association !
Et il faut être adhérent pour consommer…
Repas et boissons payants, mais pas chers, pour faire vivre l’association !


Adhésion aux choix si vous souhaitez consommer

– Individuelle 18€
– 2ème membre d’une famille 12€
– Par foyer 25€
– 2€ par soirée ou journée

*******************************

Comment venir ?

Parking gratuit


0 comments

No comments yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *